l'Armonote, le blog












photos©Mélodie Ribeiro 07





























































ILS ET ELLES ÉTAIENT LÀ...


"Et quand le duo devient trio, les chansons s'emballent de plus belle....La plume s'envole au son de l'accordéon. Les voix se libèrent, la rythmique s'encanaille...Sans esbroufe, ni effet superflu, ces trois femmes “soufflent” un vrai vent de liberté.
Goûtez un peu de ce temps précieux, fait d'histoires simples, de voyages sans frontière et de belle énergie.
Un moment fort et magique !"

"Cette rencontre de femmes, provoquée par le festival, virevolte avec les sommets grâce à des expériences riches, à leur talent saupoudré de simplicité et d’enthousiasme. Des palettes sonores pour faire véhiculer à coups de soufflet, un passionnément femmes !" (Laurence Lamy, Directrice des Nuits de nacre)

"... Plus percutant, plus rock, plus original. Trois nanas qui jouent à fond sur des textes sensuels, intelligents, et qui font rage. Ça respire rock et chanson"...(Françoise Jallot, Accordéon, accordéoniste mars 07)

• Félicitations au Trio " Catherine Fontaine ". Bonne ballade entre la tendresse, l’humour quelquefois la mélancolie, le sarcasme toutes les composantes de la Vie quoi ! Les mots sont percutants, le texte toujours ciselé. Le Trio nous a embarqué dans ses valses, ses swings et son rythme ne risquait pas de nous laisser de marbre. Bravo, bravo, bravo TRIO. (La Valle, réaction du public,06)

• Formidable ! Je connaissais l’album pour les enfants de Catherine Fontaine. Et découvrir sur scène cette artiste ! Quel bonheur !... des textes bien écrits, des musiques qui vous portent sans vous agresser et qui laissent place aux trois voix accordées. Un beau trio énergique et féminin, que l’on aimerait voir plus souvent sur les scènes de notre région. ( Diard, réaction du public,06)

• Cette rencontre de femmes, provoquée par le festival, virevolte avec les sommets grâce à des expériences riches, à leur talent saupoudré de simplicité et d’enthousiasme. Des palettes sonores pour faire véhiculer à coups de soufflet, un passionnément femmes ! (Nuits de nacre 06)

• Duo d'humour engagé : elle est loin Catherine Fontaine de la mièvrerie et des pensées convenues. Les deux jambes solidement campées sur la scène de la Cave poésie, une guitare électrique entre les mains, la chanteuse est déterminée à nous faire partager son humour et sa lucidité sur le monde qui l'entoure...(la dépêche, S.Guipaud / avril 05)

• La voix de Catherine profonde et grave sert avec justesse une écriture précise, délicate, ciselée qui touche par sa puissance et sa sensibilité...Un spectacle envoûtant, énergique et généreux...Enchanteur ! (Chant'Essonne , F.Panigada / avril 05)

• Deux femmes qui réussissent un spectacle très à part et dont on sort ravie ! (Lesbia Magazine, 10/02)

• Entre besoin vital de nature et révolte née d'une "histoire personnelle différente", Catherine Fontaine s'est forgée un caractère que l'on ressent dès l'écoute de sa voix. Une voix où bat la vie que l'on vit. Mille vies. (Chorus, portrait janvier 2002, D.Pantchenko)

• Catherine Fontaine explose sur scène et enthousiasme le public. (MPT Beaucourt, MR

• Catherine donne tout sur scène : sa rage, sa colère, son amour, sa liberté, ses rires, ses doutes, ses convictions, ses histoires, ses rencontres, son énergie...elle donne tout, et dès lors, les mots ne lui appartiennent plus, les émotions se font nôtres, les rires nous amusent, ses histoires nous rappellent quelque chose, ses colères sont à nous et nous voilà libre le temps d'un concert, d'aller et de venir d'un pays à un autre, d'une chanson à une autre, d'une vie à une autre...Ces Mille Vies sont à nous ! Quel voyage !
(Rouillé, C Courtois,2000)

• Catherine Fontaine, on l'aime, et pas seulement pour ses beaux textes, sa belle voix, ou son beau spectacle. Elle est très attachante aussi par sa présence humaine à la ville comme à la scène, et par sa détermination non tapageuse à offrir ses chansons à qui veut bien les prendre, dans un contexte qui n'est pas des plus favorables aux chanteurs sans chichis. (La Cigale du Val-de-Marne, N Jhel)

• Un récital superbe qui a enflammé la Baie... S'il y a bien une façon de vous convaincre que la qualité n'est pas proportionnelle aux nombres de passage télé, c'est bien en vous invitant à découvrir Catherine Fontaine. (Catalogue Automne Hivers de L'Apire, 10/99)

• Catherine Fontaine décline les mots de l'errance et de la rébellion avec ce talent qui la situe sur les chemins de ses grands prédécesseurs. (La Dépêche, A Le Blanc/ 98)



À PROPOS DE L'ALBUM MILLE VIES


pour voir l'article cliquer sur le nom du journal

• ...Parlons-en de ses textes. Je tempête et me mets souvent en colère face à la médiocrité des textes de la majeure partie des chansons actuelles. Alors que les textes de Catherine sont d'une justesse et d'une construction qui me ravissent. Souvent on parle de la qualité d'écriture des piliers de la chanson française, on est heureux de constater que la relève, avec des auteurs comme Catherine, est assurée. Comme cela est bon ! (Chanson rebelle/ G.Gorsse)

•"Alors que les médias et autres vendeurs de soupe nous gavent de "Musique du Monde", appellation dûment marketée pour qualifier tout et n'importe quoi, permettez-moi, chères Catherine et Marie -et sans vouloir vous enfermer dans une boîte étiquetée - de vous introniser Ambassadrices de la Chanson du Monde"...(Vinyl, R.Rigaut,août 02)

• Ici on est hors modes, hors du temps, très loin des star-académiques "au soleil...". Derrière le terroir rocailleux qu'on entend dans sa voix, CF livre une brochette de chansons humanistes sous forme de chroniques, portraits ou billets d'humeur qu'elle enrobe d'accordéon toujours léger, et de guitares sans frontières... (Aden, 10/02)

• …Car tout est beau dans ce nouvel album: la voix de Catherine, singulière, avec ses inflexions graves et chaudes, sa diction impeccable (c'est si rare de nos jours!); ses textes, parfois légers, parfois graves, philosophique même, poétique toujours ; ses mélodies changeantes et colorées, nous faisant passer d'un cabaret slave à une plage orientale grâce au savant métissage des rythmes et des ambiances…Un album à écouter d'urgence et, surtout, à faire largement partager. (les Nouvelles Musicales, J.Lafitte, 09/02)

• La voix ne laisse pas indifférente. Entre gravité et gouaille. Volontiers gentiment dissidente, CF aime les chemins de traverses…CF croque-des courts tableaux où surgissent ses cris de la vie, avec ombres et lumières. Toujours en recherche de convivialité. C'est son journal des émotions nomades. Parfois espiègle, toujours mené avec justesse, ce disque est à découvrir aussi sur scène. Du bel ouvrage. (La Croix, sept.02, R.Mégliorini)

• ...musique du soleil, où les percussions croisent l'accordéon, où les notes les plus chaudes éclairent les textes les plus sombres. Il a du goût cet album, mélodiste inspirée, catherine Fontaine sait écrire. "Mille vies" est une réserve de trésors qui devrait ravir les puristes de la chanson. ... Il y a du jus dans Mille Vies, de la pulpe d'amour et de passion, de poésie, d'émotion... (Le populaire, juillet 02, J-F Julien)

• Elle nous livre avec "Mille Vies" un troisième album acoustique et chaleureux, entre guitares manouches, rythmes des îles et accordéon légers. Passion, jardins et valses à contretemps. (Femme actuelle, juillet 02, P.Fageolles)

• ...Nulle envie de séduire, mais l'impérieux besoin de libérer un chant profond, de l'offrir en partage, au bonheur d'un verbe à la fois dru et exigeant...CF, qu'il s'agisse d'histoires personnelles ou non, cultive le sens de la chronique, et plus encore du portrait, du tableau. Amateur de mode et de frime, s'abstenir ; c'est la vie multiple et inclassable qu'on croise ici, avec par delà une immédiateté sensible tout un discours qu'on pressent entre les lignes... La chanteuse enfonce avec pertinence et une espéce d'énergie positive le clou humaniste...(Chorus N°40, été 2002, D.Pantchenko)

•... Si elle se rapproche de cette dernière (Juliette) par une écriture souvent acide, Catherine Fontaine, venue du Blues, cultive désormais son appartenance à la mouvance néo-réaliste de la chanson française...(Epok, trois barres, juin 02)

• DISTINGUÉ DECAPAGE : ...Ce nouvel album, Mille Vies, trimbale des sentiments bruts et extrêmes : comment crier sa vérité intime sans dénoncer les petites médiocrités quotidiennes? La voix sans apprêts, les musiques travaillées au corps, se conjuguent et forgent en chaque piède des petits mélodrames corsés. Un talent qui touche enfin au baume d'une certaine reconnaissance. (M.Camiade, Dire Lot, Mai 2002)

•...Une pudeur subtile, une façon d'adoucir les choses les plus douloureuses, un disque à écouter, à savourer...(L'Echo, juin 02,C.Lemeunier)

• Elle n'est pas la petite sœur de Brigitte. Si elle chante, elle aussi, son univers musical lorgne plûtôt du côté des flonflons de la rue, des accords manouches et s'offre quelques incursions du côté de Paris Combos. Mille vies, est une invitation au voyage en quatorze titres métissés qui font chaud au cœur et aux oreilles. (P.Pecherot,, Syndicalisme Hebdo, mai 02, n° 2885)

• COUP DE CŒUR: ...La voix de Catherine profonde, grave, presque rauque ajoute au climat original de ce disque et sert avec justesse une écriture précise, délicate, ciselée qui touche à la fois pas sa puissance et sa sensibilité. ..ces deux magiciennes nous offrent un disque séduisant et envoûtant. Energique et généreux.. Enchanteur !
(F. Panigada, Chant'Essonne, N° 100, mai 02)

• Un album superbe, des mots forts sur des musiques joyeuses, aujourd'hui ont dit "festives", et c'est vrai ; c'est plein de soleil et toujours une bouffée d'oxygène (Lionel Imbert pour radio Pulsar, 02)