Titres

1> Idées simples
2> L'ombre me tient
3> Eté
4> Dis toi que tu n'es pas fou
5> Mombassa
6> Madame voulez-vous danser
7> Miroir
8> Je suis le temps
9> Mille vies
10> Crépuscule
11> Merlin
12> Chanson triste
13> Mémoire légère
14> Parce-que



Titres en téléchargement sur : http://www.airtist.com/catherinefontaine/
Album "Mille vies" 02 / commander l'album par mail (15euros+ port)


LARMONOTE : le blog

IDÉES SIMPLES
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • réf : kat04602
Production Blue Velvet

On m’a dit, deux et deux font quatre,
Aussi vrai que le ciel est bleu.
Aussi vrai que l’eau est noirâtre,
Au fond du puits quand il pleut.
On m’a dit, un homme, une femme
On m’a dit, donne et puis tais toi.
Et on m’a menacé des flammes
Si j'étais pas comme il se doit.

On m’a dit, qui se ressembl’ s’assemble
On m’a dit de bien faire semblant
On m’a dit, si jamais tu tremble,
C'est que t'en as plus pour longtemps.
Alors on m’a dit marche ou crève
Avance toujours, y’a rien autour,
C’est miné pour la relève
Mais le futur court toujours.

On m’a dit, sois sans équivoque,
Faut te situer dans la mouvance
Car à ce stade de notre époque
Es-tu bien sûr de ta provenance?
On m’a dit Dieu sauve la haine.
On m’a dit garde toi pour lui.
Il faut que tu aimes tes chaînes,
Rien ne vaut un amour soumis.

On m’a dit marche au pas de l’oie,
Puis on m’a dit marche à reculons
Mais ça ne me dérange pas,
Je suis un bon petit mouton.
On m’a dit le loup est en cage.
On m’a dit n’ai plus peur de rien.
Il te suffira d’être sage
Il ne faut plus penser à rien.

On m’a dit, voilà, tu es libre
De pas dépasser les limites.
Libre d’obéir, de servir, libre
D’être une machine émérite.
On m’a dit, acheter et vendre,
On m’a dit, monter et descendre,
On m’a dit de tout avaler
Sans tenir compt’ de la nausée.

On m’a dit allons pas d’état d’âme,
Tu crois que le bonheur existe,
Cette idée reçue, ce fantasme,
C’est juste un espoir qui insiste.
On m’a dit, aller rentr’ chez toi
Il est temps de te reposer.
Et surtout ne t’inquiète pas,
Bientôt on viendra te chercher.

On m’a dit, deux et deux font quatre,
Aussi vrai que le ciel est bleu.
Aussi vrai que l’eau est noirâtre,
Au fond du puits quand il pleut.

revenir en haut de page


L'OMBRE ME TIENT
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • réf : kat04602
Production Blue Velvet


Qu'est-ce qui m’a pris de t’aimer
Mais qu’est ce qui m’a pris
Qu'est-ce qui m’a pris de t’aimer
Mais qu’est ce qui m’a pris

Depuis je navigue dans des eaux troubles
Les jours qui m’échoient sont criblés de plombs
Mon âme blessée garde ses secrets
L’ombre me tient

Même les étoiles taisent leur lumière
Tous mes rêves sont morts dans ces nuits où je reste
Les yeux grands ouverts sous un ciel éteint
L’ombre me tient

Qu'est-ce qui m’a pris de t’aimer
Mais qu’est ce qui m’a pris
Qu'est-ce qui m’a pris de t’aimer
Mais qu’est ce qui m’a pris

Guérir cette blessure, fermer cette béance
Puis renverser le court du temps et du désir
Ne pas se rencontrer ne pas se reconnaître
L’ombre me tient

L’amour prend des chemins qui s’égarent parfois
Alors on n’y peut rien, c’est comme un rendez-vous
Un jour pour se trouver, une nuit pour se perdre
L’ombre me tient

Qu'est-ce qui m’a pris de t’aimer
Mais qu’est ce qui m’a pris
Qu'est-ce qui m’a pris de t’aimer
Mais qu’est ce qui m’a pris

Mais j’aime ces silences où tu viens te glisser
Parfois ça me fait rire de penser que peut-être
Tu as aimé mon corps, tu m’as aimé un peu
L’ombre me tient

Je chante avec des mots que tu pourrais comprendre
Si tu les entendais tu saurais tout de moi
Mais je te cherche là où tu n’iras jamais
L’ombre me tient

Qu'est-ce qui m’a pris d e t’aimer
Mais qu’est ce qui m’a pris
Qu'est-ce qui m’a pris de t’aimer
Mais qu’est ce qui m’a pris

Je chante avec des mots que tu pourrais comprendre
Si tu les entendais tu saurais tout de moi
Mais je te cherche là où tu n’iras jamais
L’ombre me tient
L’ombre me tient
L’ombre me tient
L’ombre me tient
L’ombre me tient

revenir en haut de page

ÉTÉ
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • réf : kat04602
Production Blue Velvet


La ligne bleue de l'horizon,
Au premier plan, les tournesols.
Et les falaises qui se penchent,
Au-dessus du fleuve, en silence.
Les nuages ribambellent,
Le soleil fait de l'aquarelle.
Ailes au vent les oiseaux dansent,
Sur le chemin passent des chiens.
Ailes au vent les oiseaux dansent,
Sur le chemin passent des chiens.

Mes pas crissent sur les cailloux,
Dans le jardin, tout est tranquille.
Un vieux pommier m'offre son ombre,
Je n'suis bien que dans ma chaise longue.
Oh, cette sieste sans remords,
Ça vous réveillerait un mort.
Les heures douces passent, ronronnent
Oh, qu'il est bon de vivre, le temps de vivre
Les heures douces passent, ronronnent
Oh, qu'il est bon de vivre, le temps de vivre

Les papillons sont en vacances
Et les grillons jouent la romance.
Une herbe folle fait la coquine,
Elle me chatouille, elle me taquine.
Oh, et si toute la vie était là
Dans ce jardin calme et tranquille.
Un p'tit bonheur, pas plus grand qu'ça,
Pour mon p'tit cœur qui adore ça.
Un p'tit bonheur, pas plus grand qu'ça,
Pour mon p'tit cœur qui adore ça.

revenir en haut de page



DIS-TOI QUE TU N'ES PAS FOU
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • réf : kat04602
Production Blue Velvet


Il était bizarre sous sa casquette
Il était barge, ça s’voyait à vingt mètres.
Il avait capoté sûrement un jour
De manque d'amour

Et ses grimaces étaient tenaces
Une gueule cassée qui se ramasse
Des coups de couteaux et des coups du sort
Et passe par-dessus bord

Dis toi que tu n'es pas fou
Même si tout est flou
Dis toi que
Tout va mieux

C'était un clown savant et fou
Usé par les griffes du temps,
Mangé par l'horreur et la peur
Livré aux humaines douleurs.

Mon vieux Bozo, mon vieil Albert,
Mon dangereux protozoaire
Dis moi quel choix tu peux faire
Entre l'enfer et l'enfer

Dis toi que tu n'es pas fou
Même si tout est flou
Dis toi que
Tout va mieux

revenir en haut de page



MOMBASSA
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • réf : kat04602
Production Blue Velvet



Elle s'appelait Salambô
Et vivait à Mombassa
Elle disait qu'il fait toujours beau
Dans les rues de Mombassa

Ô Créola, Créola de Mombassa
Ô Créola, je me souviens de Mombassa

Comment avait-elle atterri là,
Dans les rues de Mombassa
Le Brésil c'est bien loin de là,
Loin des rues de Mombassa

Ô Créola, Créola de Mombassa
Ô Créola, je me souviens de Mombassa

Elle dit et toi qu’est-ce que tu fais là
Dans le port de Mombassa
J’ai dit tu vois je fais comme toi
On oublie tout à Mombassa

Ô Créola, Créola de Mombassa
Ô Créola, je me souviens de Mombassa

Son sourire au lait de coco
Dans la lumière de Mombassa
Le grain doux doré de sa peau
Sous le soleil de Mombassa

Ô Créola, Créola de Mombassa
Ô Créola, je me souviens de Mombassa
Ô Créola, Créola de Mombassa
Ô Créola, je me souviens de Mombassa

revenir en haut de page

MADAME VOULEZ-VOUS DANSER
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • réf : kat04602
Production Blue Velvet



Madame voulez-vous danser
Avec moi cette danse
Car cette fois j’en ai assez
De votre indifférence

Madame voulez-vous jeter
Rien qu’un coup d’oeil sur mon oeil
Madame voulez-vous danser
Madame il faut que tu le veuilles

Madame voulez-vous danser
Avec moi cette danse
Je vous pris de me remarquer
Donnez-moi une chance

Allons ne faites pas l’enfant
Vous connaissez mon tourment
Madame voulez-vous danser
Madame laisses-toi emmener

Madame voulez-vous danser
Avec moi cette danse
Avec vous je veux m’envoler
Et marquer la cadence

Avec vous ici maintenant
Je veux valser à contretemps
Madame voulez-vous danser
Madame laisse-toi aller

revenir en haut de page


MIROIR
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • réf :kat04602
Production Blue Velvet



Toi tu embrasses
Des inconnues
Dans des miroirs
Toi tu enlaces
Des femmes nues
Que tu ne peux pas voir

Ah ! ces océans d’envies
Où roulent des filles rondes
Oh ! ces rêves d’Ophélies
Aux sourires de Jocondes
Et ces silences meurtris
Comme des plis de solitude
Dans l’ombre et le dépit
Tu en as pris l’habitude

Toi tu embrasses
Des inconnues
Dans des miroirs
Toi tu enlaces
Des femmes nues
Que tu ne peux pas voir

Ah ! ces regards qui se posent
Mais jamais ne se déposent
Oh ! ces silhouettes folles
Qui te frôlent et puis s’envolent
Tu voudrais tant les emmener
Dans l’alcôve de tes secrets
Pour enfin dévoiler ton âme
Entre les bras d’une femme

Toi tu embrasses
Des inconnues
Dans des miroirs
Toi tu enlaces
Des femmes nues
Que tu ne peux pas voir

Oh ! il suffirait que tu ose
Rien qu’une fois risquer le jeu
Risquer la lame qui s’impose
Risquer de t’en remettre au feu
Ah ! si tu savais les rivages
Où l’eau dormante se recueille
Tu oseraies bien davantage
Au lieu de rester sur le seuil

Toi tu embrasses
Des inconnues
Dans des miroirs
Toi tu enlaces
Des femmes nues
Que tu ne peux pas voir

Toi tu embrasses
Des inconnues
Dans des miroirs

revenir en haut de page


JE SUIS LE TEMPS
Auteur /compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • kat04602
Production Blue Velvet


Je suis le temps, je suis l’assassin,
Nul ne peut retenir ma main.
Quand je me fâche, à coup de hache,
Je vous découpe le destin.
En fines tranches, un beau dimanche,
je viens quand rien ne le prédit,
Et je m’arrange pour qu’ça dérange,
Je suis le temps , on me maudit

Je vais, je viens, je passe,
J’étais, je suis, j’efface.
Je serai la surface,
Toute lisse et sans trace

Je suis le temps et je m’ennuie,
J’en bave pour l’éternité ;
Alors je vous pourchasse et ma besace
Est pleine de tous vos regrets.
Je suis le temps, je n’ai pas d’ami
Je suis celui qui a trahi
Mais le monde entier est à mes pieds
Je suis le temps on me maudit

Je vais, je viens, je passe,
J’étais, je suis, j’efface.
Je serai la surface,
Toute lisse et sans trace

Je suis le temps, je suis l’éphémère
Grand maître au sein de l’univers
Je suis la nuit et la lumière
Je suis le rythme nucléaire.
Je suis le temps, je suis vos chaînes,
J’anéantis vos facéties
Je ridiculise vos peines
je suis le temps on me maudit

Je vais, je viens, je passe,
J’étais, je suis, j’efface.
Je serai la surface,
Toute lisse et sans trace

Je suis le temps, je suis l’infini
Et mes cohortes vous emportent;
Je suis immense et ma semence
Se répands et je fais en sorte
Qu’elle vienne en vous jusqu’au dégoût
Jusqu’à l’ultime porte
Je suis le tout, je vous dissous
Je suis l’éternel cloporte

Je vais, je viens, je passe,
J’étais, je suis, j’efface.
Je serai la surface,
Toute lisse et sans trace

Je suis le temps, je suis l’assassin,
Nul ne peut retenir ma main.
Je suis le temps…

revenir en haut de page

MILLE VIES
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • réf : kat04602
Production Blue Velvet

Regarde bien ton fils
Il va partir demain matin
Je sais que c'est ton fils
Et ça te fait bien du chagrin
Mais où s'en va ton fils
Oh je sais bien que tu le crains
Le chemin ira loin
Regarde un peu ton fils
Il va partir demain matin
Dans les yeux de ton fils
Tu vois passer des lendemains
Mais où sera ton fils
Quand refleurira le jasmin
Quand on cueillera le raisin

Il vivra mille vies (bis)
À mille lieues d'ici (bis)
On le verra des nuits entières
Dans les bras de belles étrangères
À s'enivrer de vins amers
À faire l'amour à faire la guerre

Il vivra mille vies (bis)
À mille lieues d'ici (bis)
On le verra courber l'échine
Sur la limaille des machines
On le verra tendre les mains
On le verra mendier son pain

Regarde bien ton fils
Il va partir demain matin
Je sais que c'est ton fils
Et ça te fait bien du chagrin
Mais où s'en va ton fils
Oh je sais bien que tu le crains
Le chemin ira loin
Regarde un peu ton fils
Il va partir demain matin
Dans les yeux de ton fils
Tu vois passer des lendemains
Mais où sera ton fils
Quand refleurira le jasmin
Quand on cueillera le raisin

Il vivra mille vies (bis)
À mille lieues d'ici (bis)
On le verra prince déchu
On le verra marcher pieds nus
On le verra pourri d'opium
Trafiquant d'armes et d'atomes

Il vivra mille vie (bis)
À mille lieues d'ici (bis)
On le verra buveur de sang
Mystique ou mécréant
Et on le verra mercenaire
Grand tueur de chimères

Regarde bien ton fils
Il va partir demain matin
Je sais que c'est ton fils
Et ça te fait bien du chagrin
Mais où s'en va ton fils
Oh je sais bien que tu le crains
Le chemin ira loin
Regarde un peu ton fils
Il va partir demain matin
Dans les yeux de ton fils
Tu vois passer des lendemains
Mais où sera ton fils
Quand refleurira le jasmin
Quand on cueillera le raisin

Il vivra mille vies…

revenir en haut de page

CREPUSCULE
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • réf : kat04602
Production Blue Velvet



Les ailes de la nuit s’entr'ouvrent
Elle va prendre son envol
Sentez-vous les eaux qui se troublent
C’est le silence des paroles

Peu à peu l’ombre se nuance
Entre le velours et la soie
Sentez-vous les arbres qui dansent
Sous la caresse de ses doigts

Les fleurs sommeillent en corolles
Mais se rallument dans le ciel
Sentez-vous leur parfum qui vole
Et forme d’étranges soleils

Bientôt s’éveillera Ondine
Là-bas au milieu de l’étang
Sentez-vous, moi je la devine
Elle pleure son dernier amant

(occitan) Non, je n’avais jamais chanté
La nuit noire comme une veuve
Quand le printemps chante déjà
La clarté de l’été qui vient

Non, je n’avais jamais chanté
La nuit noire comme une veuve
Quand le printemps chante déjà
La clarté de l’été qui vient

revenir en haut de page


MERLIN
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • réf : kat04602
Production Blue Velvet


Comme Merlin dans son grand lit
Perdu dans la longe des pleurs
Comme ce magicien impie
Tu tends les mains vers la chaleur
Ô, qu'on lui donne sans compter
À celui que la mort salue
Avant que l’aube soit levée
Avant que la vie soit rendue

Être le premier à partir
Ou le dernier, la différence
Être celui qui fait grandir
Les cœurs, et puis quitter l’enfance.

Allons soulage ta douleur
Il y a tant de place au fond des cœurs
La porte s’ouvre sur ailleurs
Tu n’as pas besoin d’avoir peur
Pauvre Merlin c’est la coutume
Que de partir par une nuit
Et toute la vie se résume
À ce grand saut vers l’infini

Être le premier à partir
Ou le dernier, la différence
Être celui qui fait grandir
Les cœurs, et puis quitter l’enfance.

À peine le printemps venu
Laisse la pluie pleurer sur toi
Sous les nuages suspendus
Tu dors pour la dernière fois
Merlin les roses vont fleurir
Dans le jardin où tu repose
Merlin les roses pour finir
Te diront le parfum des choses

Être le premier à partir
Ou le dernier, la différence
Être celui qui fait grandir
Les cœurs, et puis quitter l’enfance.

revenir en haut de page

CHANSON TRISTE
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • réf : kat04602
Production Blue Velvet

Oh! tu es l’indicible,
La belle dame de Mai
Tu m’es invincible
Tu sais que je le sais.
Alors je te regarde,
Comme on voit dans le noir.
La lune blafarde
S’use dans mon regard.

Oh ma chanson est triste
Puisque tu n’es plus là
Oh ma chanson est triste
Tant pis pour une fois
Oh ma chanson est triste
Je rêverai de toi
Alors salut l’artiste
Et à une autre fois.

Oh tu es l’hirondelle
La belle dame de mai
Le vent me rappelle
Que tu ne fais que passer
Alors à tire d’aile
Je te regarde t’éloigner
Le vent est cruel
Il chasse les étés

Oh ma chanson est triste
Puisque tu n’es plus là
Oh ma chanson est triste
Tant pis pour une fois
Oh ma chanson est triste
Je rêverai de toi
Alors salut l’artiste
Et à une autre fois.

Oh tu es l’imprudence
La belle dame de mai
J’entends ton silence
Plus fort désormais
Je sais ton absence
C’est le prix à payer
La lourde conséquence
D’un amour informulé

Oh ma chanson est triste
Puisque tu n’es plus là
Oh ma chanson est triste
Tant pis pour une fois
Oh ma chanson est triste
Je rêverai de toi
Alors salut l’artiste
Et à une autre fois.

revenir en haut de page


MÉMOIRE LÉGÈRE
Auteur / compositeur: Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • réf : kat04602
Production Blue Velvet

Mémoire légère comme une plume
Aussi légère que la brume
Nos rendez-vous c’était hier
Ou un demain imaginaire

Ça fait sourire les souvenirs
Même si ça rend mélancolique
Ça fait souffrir de retenir
Les larmes et les rires

Mémoire amère comme l’agrume
Tourbe incendiaire qui me consume
Comme un acide sur l’univers
Un monde froid, comme l’hiver

Ça fait sourire les souvenirs
Même si ça rend mélancolique
Ça fait souffrir de retenir
Les larmes et les rires

Mémoire mystère qui se rallume
Reflets d’hier, encre d’écume
Dans le jardin aux fleurs amères
Pleure une rose solitaire

Ça fait sourire les souvenirs
Même si ça rend mélancolique
Ça fait souffrir de retenir
Les larmes et les rires

Mémoire légère comme une plume
Aussi légère que la brume
Nos rendez-vous c’était hier
Ou un demain imaginaire

revenir en haut de page


PARCE QUE
Auteur : Jean-Marc Vareille • Compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Mille vies" • réf : kat04602
Production Blue Velvet


Parce que c'est trop beau que de croire que l'on s'aime
Parc' que ça suffit bien de se savoir vivant
Parc' que rien ne suffit et que l'on tangue un peu
Parc' que ce serait moche de pas se rencontrer

Parc' que la vie se mange en écorchant les rêves
Parc' que les rêves bleus valent bien tous leurs cieux
Parc' que le matin froid vaut bien que tu sois là
Pour cela et tout l' reste je resterai debout
Mon ticket de toi dans la main

revenir en haut de page