Les titres :


1> Le temps des barbares
2> Ici ou ailleurs
3> Vagues
4> Folk song
5> La mygale
6> Bucolique song
7> Pluies d'été
8> Drôle de yeux noirs
9> Arrête-toi
10> Les doryphores
11> Leçon de choses
12> Le conseil



Titres en téléchargement sur :http://www.airtist.com/catherinefontaine/

Album "Ici ou ailleurs" (97) / commander l'album par mail (15 euros+ port)
Réédition 2006 ; Tirage limité.



LARMONOTE : le blog

LE TEMPS DES BARBARES
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Ici ou ailleurs" réf : kat04697
Production Blue Velvet



C’est toujours le temps des barbares
Quelque part
Quelque part, quelqu’un
Loin des regards
Quelqu’un et quelqu’un d’autre

C’est toujours la première heure
Quelque part
C’est toujours la dernière heure
Quelque part
Quelque part, quelqu’un
Loin des regards
Quelqu’un et quelqu’un d’autre

C’est toujours la même fureur
Quelque part
C’est toujours la même stupeur
Quelque part
Quelque part, quelqu’un
Loin des regards
Quelqu’un et quelqu’un d’autre

C’est toujours le temps des barbares
Quelque part
Quelque part, quelqu’un
Loin des regards
Quelqu’un et quelqu’un d’autre

revenir en haut de page

ICI OU AILLEURS
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Ici ou ailleurs" réf : kat04697
Production Blue Velvet



Quelques putains dociles
Font claquer leurs talons
Sur le bitume triste
Et leurs ombres vacillent
Comme dans du coton
Si le brouillard insiste
Les arbres accroupis
Sous l’hiver dans le plomb
Et les chiens sans abris
Qui dorment sous les ponts

Ici ou ailleurs
Ici ou ailleurs

Sur les façades noires
Aux fenêtres fermées
Derrière les carreaux
Tremblote le reflet
Des écrans de télé
La vie en pointillés
Les boul’vards de l’espoir
Avenues et couloirs
Où s’engouffrent le soir
Des passants sans mémoire

À la même heure
À la même heure

Quand Nounours est passé
Chez les enfants bien nés
Et que le marchand d’sable
A pas trop picolé
Qu’il se prend à rêver
Les coudes sur la table
Dans les tanières endormies
Sous le poids de la vie
Les petits princes rêvent
Que la vie est bien brève

Ici ou ailleurs
À la même heure

revenir en haut de page

VAGUES
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Ici ou ailleurs" réf : kat04697
Production Blue Velvet


Vagues, vagues tendres
Tout pour me surprendre
Douce, douce tendre
Tout pour me comprendre
Danse salamandre
Tout contre la cendre
Du foyer si tendre
Où j’ai su t’attendre

Vagues, vagues muses
Je suis ta recluse
Quand je te refuse
Alors tu t’amuses
Tu triches et tu ruses
Parfois tu abuses
Là, comme une intruse
Dans mon coeur qui s’use

Vagues, vagues vaines
Violentes et soudaines
Parmi les fredaines
Que la vie emmènent
Vagues qui reviennent
Sans qu’on les retienne
Vagues qui enchaînent
Ta vie à la mienne

Oh attends, attends, encore un peu
Avant, avant de porter l’estocade
Attends, attends, encore un peu
Avant, avant de me faire renégate
Entends, entends,
Ces guitares lointaines
Souvent, souvent,
Elles jouent au coucher du soleil
Le vent, le vent les porte sur la plaine
Avant, avant que la nuit s’ensommeille

Vagues, vagues folles
Dans tes bras je vole
Tu tiens ta parole
Tes lèvres me frôlent
Pas de paraboles
Je connais mon rôle
Contre ton épaule
C’est comme un symbole

Vagues , vagues glissent
Au font des abysses
Vagues qui unissent
Les amours métisses
Quand la lune esquisse
Les lieux du supplice
Quand l’eau du calice
Offre les prémices

Refrain

Oh attends, attends, encore un peu
Avant, avant de porter l’estocade
Attends, attends, encore un peu
Avant, avant de me faire renégate
Entends, entends,
Ces guitares lointaines
Souvent, souvent,
Elles jouent au coucher du soleil
Le vent, le vent les porte sur la plaine
Avant, avant que la nuit s’ensommeille

revenir en haut de page

FOLK SONG
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Ici ou ailleurs" réf : kat04697
Production Blue Velvet


J’ai une mèche rebelle
Dans les cheveux
Pourtant elle est belle
Elle est toute bleue
J’ai de la dentelle
Quand il en faut
Une clientèle
Bien comme il faut
J’ai un beau manteau
Qui me tient chaud
Un manteau de reine
De lin et de laine
J’ai des mirabelles pour le dîner
J’ai quelques chandelles
Pour nous éclairer

J’ai mangé des figues
J’ai dansé la gigue
Brisée de fatigue
Je me suis couchée
L’amie de ma mie
En est restée toute estourbie
Qu’on lui fasse grâce
De quelques grimaces

J’ai quitté la case
J’ai pris le départ
Le temps d’une phrase
Au fond d’une gare
J’ai quitté mon île
L’île aux nénuphars
L’île était tranquille
Où sont mes amarres

J’ai semé des fèves
Dans le grand jardin
J’ai semé mes rêves
Un peu chaque matin
Et je me régale
Comme une ingénue
Du chant des cigales
Et j’en suis toute émue

J’ai vu des chemins
Parfumés et perdus
Des ruisseaux d’airain
Des montagnes pointues
J’ai une guitare
Pour te parler d’amour
Et des chansons bizarres
Que tu comprends pas toujours

J’ai cherché fortune
Pour plaire à la lune
Réveillé le destin
Qui dormait dans mes mains
J’ai eu de la chance
Au grand jeu du hasard
Pour la délivrance
Il n’est jamais trop tard
Et si la nuit s’installe
Un petit peu trop tôt
Vite je détale
Ou je fais le gros dos

Pourtant je navigue
Toujours en eau trouble
Je vois sur la digue
Des amoureux qui roucoulent
J’ai pas toujours tort
J’ai pas toujours raison
Mais je fais des efforts
Même si je tourne en rond
Alors je fais la belle
Dans la nuit furtive
Allez mes demoiselles
Qui m’aime me suive

J’ai une mèche rebelle
Dans les cheveux
Pourtant elle est belle
Elle est toute bleue

revenir en haut de page

LA MYGALE
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Ici ou ailleurs" réf : kat04697
Production Blue Velvet


J’ai fermé toutes les écoutilles
Toutes les fenêtres tous les volets
J’ai verrouillé les portes
Et les issues de secours
Je me suis enfermée
Dans un mausolée
J’ai débranché le téléphone
J’ai éteins les lumières électriques
J’aurais voulu en faire des tonnes
Pour être loin, très loin d’ici
Sur un iceberg en plein désert
Là où mon corps n’aura plus d’ombre

Mordue par la mygale
Je suis une cigale
Prise sous la rafale
Rêve moi, rêve moi, rêve fragile
Hâte-toi, hâte-toi, de me venir
Car je succombe sous les coups
Et je serai bientôt au bout

Oh pauvre corps perdu pour l’âme
Aux vastes plaines de l’oubli
Quand l’écume me vient aux lèvres
La rage, la peur, la honte bue.
Oh cette muse arguant violence
Cette renarde frénétique.
Ce coeur qui tape dans mon ventre
Comme une horloge synthétique.
L’ivresse grise, intempestive,
Comme un lac froid et bleu et vert.
Comme un désert sans le soleil
Comme un étang sous la nuit blême

Refrain

Folie douce folie furieuse
Offre-moi tes bouquets d’avenir
Je suis tellement tentée de te suivre
C’est vrai parfois l’envie me guette
De passer outre le destin,
Je prendrai un autre chemin
J’irai dormir avec les louves
Et me cacher sous leurs regards
Je revendique le hasard
Ce débonnaire nonchalant
Qui taille les plus beaux costards
Sur l’autoroute du néant

Refrain

Dans la pénombre des faubourgs
Quelques guetteurs aux pieds nus
Se frottent encore les paupières
Ils ont le geste maladroit
De ces enfants convalescents
Mais que la vie attend au tournant
Ils ont le crépuscule à fleur de peau
Quelques étoiles sous leur chapeau
Ils sont le rêve amer
Des dunes du désert
Des enfants presque nés
Mais que la vie a floué

Refrain

revenir en haut de page

BUCOLIQUE SONG
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Ici ou ailleurs" réf : kat04697
Production Blue Velvet



Les enfants jouaient dans le jardin
Le ciel était beau comme un écrin
Parmi les rosiers, près des tonnelles
Je guettais le vol des hirondelles
Les vignes et la glycine sur le vieux mur de pierres
Où le vent s’amusait de l’ombre et de la lumière
Les papillons magiques au dessus des clairières
Leurs couleurs magnifiques en rondes éphémères

Une vieille maison perdue sur le causse
Des cailloux qui roulent sur la terre rousse
Des sentiers oubliés pour y perdre le Nord
Et le vieux peuplier ployant sous l’effort
Les tilleuls parfumés sous la brise matine
Et les genévriers où l’abeille butine
Quand sous sa chaleur le soleil imprime
Aux êtres et aux choses la force du sublime

Tous ces mots sonnent faux
Quand je reviens là-haut
Au flanc de ma colline
Pour trouver le repos
Pour goûter à cette eau
Pure
A la source divine
Qui jaillit du coteau
Au détour d’un chemin
Laisse filer son eau
Libre
Jusqu’au creux des ravins.

revenir en haut de page

PLUIES D’ETE
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Ici ou ailleurs" réf : kat04697
Production Blue Velvet



Les oiseaux mouillés
Par les pluies d’été
Viennent se sécher
Sur la route irisée
La nuit va tomber
Sur cette journée
Un soleil ambré
Passe de l’autre côté

Gouttes de rosée
Arbres figés
Le ciel est nacré
De nuages blancs et cendrés

Partir pour partir
Ce n’est pas s’enfuir
Et si tu m’attends
Au tournant
Je ne regretterai pas
D’avoir marché dans tes pas

Terre chaude et humide
Qui murmure et qui crisse
Tu n’as pas une ride
Sous l’ombre qui se glisse
J’attends la nuit furtive
Comme une fugitive
J’attends la première étoile
Et je lève les voiles

Croissant de lune
Parfum de brume
Oiseau de nuit aux aguets
Qui attend de pousser son cri

Partir pour partir
Ce n’est pas s’enfuir
Et si tu m’attends
Au tournant
Je ne regretterai pas
D’avoir marché dans tes pas

Les oiseaux mouillés
Par les pluies d’été
Viennent se sécher
Sur la route irisée
La nuit va tomber
Sur cette journée
Un soleil ambré
Passe de l’autre côté

revenir en haut de page

DROLES DE YEUX NOIRS

Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Ici ou ailleurs" réf : kat04697
Production Blue Velvet



Drôles de yeux noirs
Drôle de regard
Est-ce que tu joues à ça
Ou bien est-ce que c’est moi
Pas un mot et pas un geste
Jamais de sous-entendus
Ta peau nue dessous ta veste
Et mes mains tout en retenue

Alors quoi qu’est-ce qu’il nous reste
A part nos yeux qui se cherchent
Et qui se fuient
Mais quand il est trop tard
Pour connaître ta peau douce
Et pour contempler ton corps
Il me faudra des patiences
Plus riches qu’aucun trésor

Mais j’ai semé autour de toi
Des rêves et des désirs
Ils fleuriront
A la prochaine saison
J’attendrai que le temps passe
J’attendrai que le temps vienne
Et puis, et puis tu m’aimera
Et puis, et puis tu m’aimera

revenir en haut de page

ARRÊTE-TOI
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Ici ou ailleurs" réf : kat04697
Production Blue Velvet


Referme ton corsage
Il n’est plus temps je crois
Referme ton corsage
Il n’est plus temps je crois

On donne une vie entière
Et ça ne suffit pas
On chante des nuits entières
Et ça ne suffit pas

Remets ta jupe froissée
Il n’est plus temps je crois
Remets ta jupe froissée
Il n’est plus temps je crois

La pluie est une ouvrière
Trahie par les vents
Le feu dans la poudrière
Attend le printemps

Arrête-toi, arrête-toi. (bis)

Mêm’ si tes lèvres me tentent
Il n’est plus temps je crois
Mêm’ si tes lèvres me tentent
Il n’est plus temps je crois

Ne joue pas les incendiaires
Gardes ce feu pour toi
Je sais que tu es sincère
Ce soir ça ne suffit pas

Coiffe tes cheveux mêlés
Il n’est plus temps je crois
Coiffe tes cheveux mêlés
Il n’est plus temps je crois

L’amour est un éphémère
La nuit il tournoie
Il se brûle aux lampadaires
Pour pas mourir de froid

Arrête-toi, arrête-toi. (bis)


Ferme tes ailes au désir
Il n’est plus temps je crois
Ferme tes ailes au désir
Il n’est plus temps je crois

Filons comme deux gazelles
Sur le toit des collines
Avant que trop d’étincelles
Atteignent les cimes.

Arrête-toi, arrête-toi. (bis)

revenir en haut de page

LES DORYPHORES
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Ici ou ailleurs" réf : kat04697
Production Blue Velvet



J’entends cloche qui sonne
C’est l’heure du combat
Trop de pas qui résonnent
Tant de bruits de fracas

Je descends voir dehors
Passer dans la fournaise
Les pesants doryphores
Sous leurs copeaux de braise

Ils marchent vers le Nord
Leurs gueules noircies
Par les vents de colère

Alors je marche vers le Sud
Sous les soleils de la haine
L’endroit des grandes solitudes
La Morne Plaine

Et je tiens dans mes mains
Des gouttes de destin
Entre mes poings serrés
Un peu de Liberté

Plus précieuse que l’or
Juste un pauvre défit
Cruels doryphores
Crachez votre mépris

Ils marchent vers le Nord
Kobolds cramoisis
Par les vents de l’enfer

Alors je marche vers le Sud
Sous les soleils de la haine
L’endroit des grandes solitudes
La Morne Plaine
)

J’entends cloche qui tinte
C’est l’heure de la peur
Mon âme s’est éteinte
J’ai refermé mon coeur

Et je tiens dans mes mains
Des gouttes de destin
Entre mes poings serrés
Un peu de Liberté

Plus précieuse que l’or
Juste un pauvre défit
Cruels doryphores
Crachez votre mépris

Ils marchent vers le Nord
Kobolds cramoisis
Par les vents de l’enfer

revenir en haut de page

LEÇON DE CHOSE
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Ici ou ailleurs" réf : kat04697
Production Blue Velvet



Oubliée la leçon
De choses amoureuses
Qui jette le poison
Sur les choses heureuses
Qui explique comment
Dans la langue des fleurs
Je te sais maintenant
Je te sais et j’ai peur

Murs gris, murs de hasard
Mon coeur est graffiti
J’attendais tout si tard
J’t’attendais pas ici
Explique-moi comment
Avec des mots faciles
Je te sais maintenant
Et tout devient fragile

Est -ce l’amour
Qui nous recueille
Est-ce le jour
Qui franchit le seuil
Est-ce la vie
Qui me joue un tour
Est-ce l’amie
Est-ce l’amour

Tous ces mots qu’on murmure
Sont des fruits défendus
On voudrai que ça dure
Mais le temps n’attend plus
Explique-moi comment
Aussi loin que tu sois
Je te sais maintenant
Et j’ai besoin de toi

Guerre du temps, guerre des distances
Il nous faudra longtemps
Pour franchir le silence
Remonter le courant
Explique-moi comment
Sans un seul mot d’amour
Je te sais maintenant
Mon coeur est un tambour

Est -ce l’amour
Qui nous recueille
Est-ce le jour
Qui franchit le seuil
Est-ce la vie
Qui me joue un tour
Est-ce l’amie
Est-ce l’amour

revenir en haut de page

LE CONSEIL
Auteur / compositeur : Catherine Fontaine
Sur CD "Ici ou ailleurs" réf : kat04697
Production Blue Velvet



Sur la Lande
Où le vent semble
Courir comme les chevaux
Se répondent
Et se rassemblent
Des oiseaux
Des oiseaux si beaux

Sur les pierres
Ou danse le soleil
Ils se posent et referment leurs ailes
Ils attendent
Que la nuit se réveille
Pour tenir
Réunir le conseil

Quand les étoiles
Enfin s’allument
Que la lune s’est levée
De leurs longs
Conciliabules
Nul ne connaît
Nul ne sait le secret

Sur la Lande
Ou nul arbre ne tremble
Aux heures immobiles
Le temps semble
Suspendu à un fil
Inutile
A un fil inutile


revenir en haut de page